forum

Chronologie 1 » De 2000 à 2030 » La vie des GI dans la Bataille des Ardennes

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 6801

Le 13/10/2017 à 06h46


Denis Hambucken explore la vie quotidienne du GI lors de l’offensive Von Rundstedt. Un livre qui plonge le lecteur dans la réalité du terrain.

La bataille des Ardennes semble être un sujet inépuisable dans le domaine de l’édition. Plus que 70 ans après les faits, cette ultime offensive allemande à l’ouest passionne encore les chercheurs et les éditeurs. De nombreux prismes ont été utilisés pour l’appréhender, de l’histoire bataille au sort des civils en passant par les faits d’arme de certaines unités. Denis Hambucken, liégeois d’origine mais habitant les États-Unis vient de sortir chez Racine un ouvrage intitulé La Bataille des Ardennes, le quotidien des GI. Le sujet n’est certes pas neuf mais l’auteur tente une expérience presque exhaustive dans le domaine.

La petite vie du GI

En feuilletant le livre, on a l’impression qu’il s’agit d’un ouvrage uniquement réservé aux collectionneurs et amateurs de «militaria». Impression battue en brèche à la lecture attentive des 140 pages. Denis Hambucken va bien plus loin qu’une simple évocation du matériel dont était doté, en théorie, le soldat américain. Après une remise en contexte générale sur les enjeux de cette bataille, l’auteur se plonge dans la vie du soldat américain. Les thèmes de la conscription, des camps d’entraînement, du salaire et même des vaccins sont passés en revue. Si les armes, de la carabine au char d’assaut, font l’objet de chapitres spécifiques, Denis Hambucken cerne avec une réelle précision, la «petite vie» du soldat sur le front que ce soit ses moyens pour correspondre avec ses proches, sa ration de tabac, sa nourriture ou encore ses sous-vêtements. Des vêtements qui ont eu une importance lorsque l’on connaît les conditions climatiques très rudes qui ont accompagné l’offensive Von Rundstedt.

Témoignages

Il ne s’agit donc pas d’un inventaire pur et dur du matériel, de l’équipement du GI.

Pour donner un réel relief – et c’est un des mérites de ce livre – l’auteur évoque plusieurs témoignages de protagonistes. Ils ne font pas état des combats au sens strict mais se centrent sur les anecdotes qui ont marqué ces soldats, à l’instar de ce repas chaud pris à Noël par Peter Drevinski, soldat de la «Yankee» division.

Autre grand mérite de l’ouvrage, sa remarquable mise en page, et la qualité des photos des objets et documents présentés.

Le livre trouvera sa place chez le collectionneur de matériel militaire, certes, chez le passionné d’histoire de la Seconde Guerre mondiale sans doute mais également chez ceux qui, derrière les récits de combats, les noms de division, les surnoms de généraux veulent connaître ce que fut la vie sur le front des Ardennes de ces jeunes gars venus d’Outre-Atlantique.

En librairie ou via www.racine.be 29,95€.

La source: http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171009_01068458/la-vie-des-gi-dans-la-bataille-des-ardennes
Site web    
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté