forum

Allié et Axe » Les avions en bataille

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 16/06/2018 à 15h07
Les formations tactiques

Fruits de l'expérience acquise pendant la guerre d'Espagne, les tactiques utilisés par les pilotes de chasse allemands leur assurèrent un avantage considérable durant les premiers mois de la guerre. Le Schwarm avait été conçu par deux grands as de la Luftwaffe, vétéran de la guerre civile espagnole, Werner Mölders (premier pilote à avoir remporté 100 victoires et Günther Lutzow qui comptabilisa suivant les sources 110 victoires et plus de 300 missions de guerre.

Le Scharwm (essaim en allemand) était un dispositif constitué de deux paires d'avions largement espacés. Chaque pilote pouvait ainsi surveiller les arrières de ses équipiers, tout se couvrait mutuellement et pouvaient réagir rapidement en situation de combat. Le chef du dispositif, le Schwarmführer, volait en tête, son ailier à sa gauche un peu de retrait; la seconde paire volait à sa droite , elle aussi décalée légèrement vers l'arrière. Vue de dessus, la formation dessinait comme l'extrémité des quatre doigts tendus d'une main. C'est pourquoi les Anglais, lorsqu'ils adoptèrent à leur tour, la baptisèrent le Finger Four.

Le dispositif standard de la RAF au début du conflit, était constitué de trois avions volant en formation serrée et en V, le leader venait en tête suivi de ses deux ailiers volant côte à côte. Seul le chef de patrouille disposait d'un champs de vision adéquat pour surveiller le ciel. Les Anglais reconnurent rapidement inadaptation de leurs tactiques, dans un premier temps la RAF instaura le système des Weavers, dont un appareil ou une section, volant en zigzag derrière le reste de la formation afin de la couvrir. Ce fut un échec total, ce n'est qu'après la bataille de l'Angleterre que la RAF finiti par adopter le système Fingers Four.

Vitesse
Messerchmitt Bf 109E-3 570 km/h
Hawker Hurricane Mk I 496 km/h

Equipé d'un Daimler-Benz DB 601, un 12 cylindres en V inversé de 1100ch, le Messerchmitt 109E était nettement plus rapide que le Hawker Hurricane qui équipaut la majorité des escadrons de chasse de la RAF en 1940.
Le Hurricane Mk I tait mû par le même moteur que le Spitfire, le Rolls-Royce Merlin II ou III de 1030ch, mais sa vitesse n’excédait pas 500 km/h contre 570km/h pour le Bf 109E
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 16/06/2018 à 15h49
Les avions allemands du Blitzkrieg

Plafond, vitesse et équipages
Messerchmitt Bf 109E 10500m (34500 pieds) 570 km/h 1 homme
Messerchmitt Bf 110C-2 10500m (34500 pieds) 560 km/h 2 hommes
Junkers Ju 88 9000m (29500 pieds) 435 km/h 4 hommes
Junkers Ju 87B-1 8100m (27000 pieds) 350 km/h 2 hommes
Heinkel He 111H 7800m (26000 pieds) 390 km/h 5 hommes


Le plafond pratique:
Le plafond pratique du Bf 109E était de 10500m celui eu Heinkel 111H de 7800m. En 1940 ces performances étaient tout à fait honorables. A mesure que la guerre se prolongeait, les combats se livrèrent à des altitudes de plus en plus élevées. En Allemagne comme chez les Alliés, les ingénieurs et les techniciens s'efforçaient d'augmenter les performances des moteurs à haute altitude, notamment en les équipant de compresseurs de plus en plus puissants.

La vitesse:
Durant la campagne de Pologne et de France, les Allemands profitèrent à fond de la vélocité de leurs chasseurs et de leurs bombardiers, face à des adversaires équipés de machines techniquement dépassées. Le Messerschmitt Bf 109E atteignait 570 km/h, le chasseur bimoteur Bf 110 était presque aussi rapide; avec sa vitesse maximale de 435km/h le tout nouveau Junkers 88A-1 pouvait semer la plupart des poursuivants. Ce bombardiers bimoteur restera tout au long du conflit l'un des appareils les plus rapides de sa catégorie.

Les équipages:
Un fort esprit d'équipes régnait dans les unités de la Luftwaffe. Les avions allemands gardèrent longtemps l'ascendant sur leurs adversaires, grâce à la supériorité de leurs avions, mais à mesure que la guerre se prolongeait, les vétérans disparaissaient les uns après les autres.
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 21/06/2018 à 18h37
La bataille d'Angleterre 1940

Puissance de feu et vitesse des chasseurs
Supermarine Spitfire Mk IA 4,5kg en 3 secondes 580 km/h
Messerscmitt Bf 109E-3 / E-4 8,1 kg 570 km/h


La puissance de feu:
Par convention, la puissance de feu se mesure en kilogramme, poids des munitions tirées en 3 secondes. Si les deux machines affichaient des performances très comparables, l'armement du Bf 109E, composé de deux mitrailleuses de 7,92mm et de deux canons de 20mm montés dans les ailes, étaient bien plus puissant que celui du Spitfire Mk IA constitué de huit mitrailleuses de 7,7mm.

Toutefois les canons du chasseurs allemand n'étaient qu'à 60 coups, soit 9 coups de feu, alors que le Spitfire disposait de 16 secondes de feu.

La vitesse:
Le Spitfire Mk I était un peu plus rapide que son adversaire allemand, notamment à haute altitude. Globalement, les deux chasseurs affichaient des performances très proche, dans un duel aérien, c'est l'habileté respective des pilotes qui bien souvent décident de la victoire
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 26/06/2018 à 09h36
Au début de la guerre du Pacifique 1941

Distance franchissable des chasseurs
Mitsubishi A6M2 "Zero" 3100 km (avec réservoir supplémentaire)
Brewster Buffalo 1600km
Grumman F4F-4 Wildcat 1465 km
Aichi D3A1 "Val" 1350 km
Curtiss P36 Hawk 1300 km
Nakajima Ki-27 "Nate" 630 km


La distance franchissable
Pour approuver la politique d'expansion du Japon en Asie et dans le Pacifique, la marine et l'armée impériale s'étaient dotées dans les années 1930 d'avions possédant un rayon d'action exceptionnels. Ces performances remarquables se payaient par une absence totale de protection pour l'équipage et les réservoirs de carburant, des faiblesses qui allaient se révéler fatales face à la nouvelle génération de chasseurs que les américains mirent en service en 1943
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 09/07/2018 à 17h54
La bataille de Normandie

Armement et puissance de feu
Messerschmitt Bf 109G 3*canons MG 151/20 de 20mm 2*mitrailleuses lourdes MG 131 de 13mm
Hawker Typhoon 1B 4*canons Hispano de 20mm -
Republic P-47D Thunderbolt - 8*mitrailleuses lourdes de 12,7mm


L'armement
Les chasseurs-bombardiers alliés avaient une puissance de feu suffisante pour le combat aérien comme pour l'attaque au sol. Les canons supplémentaires du Bf 109G, montés en gondoles sous les ailes, augmentent sa puissance de feu mais réduisaient ses performances.

La puissance de feu
L'aviation tactique prit une importance considérable à partir du moment où les Alliés débarquèrent en Normandie. Les bombes, les roquettes et les canons de 20mm étaient efficaces contre les blindés, les mitrailleuses mieux appropriées aux attaques contre les véhicules faiblement blindées et les concentrations de troupe.
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 09/07/2018 à 18h13
La vulnérabilité des appareils alliés

Les effets des obus de 20mm
Boeing B-17G Flying Fortress 25 coups au but
Avro Lancaster Mk III 20 coups au but
Supermarine Spitfire 4 coups au but


La vulnérabilité
Si un seul obus de 20mm bien placé pouvait arracher l'aile d'un Spitfire ou détruire son moteur, sa vitesse et sa maniabilité en faisaient une cible difficile à atteindre. Les bombardiers lourds alliés, eux, pouvaient encaisser des dommages bien plus importants et parvenir néanmoins à rentrer à leur base. Ils n'en subirent pas moins des pertes énormes.
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 11/07/2018 à 17h58
Les avions embarqués de l'US Navy

Distance franchissable
Douglas SBD-3 Dauntless 2165 km
Curtiss SB2C-4 Helldiver 1875 km
Vought F4U-1D Corsair 1635 km
General Motors TBM-3 Avenger 1625 km
Grumman F6F-3 Hellcat 1520 km


La distance franchissable
La distance franchissable était un paramètre essentiel pour les avions embarqués, en particulier dans les immensité du Pacifique. Le rayon d'action des avions américains introduits à partir de 1943 restait généralement inférieur à celui des appareils japonais, mais leur performances étaient bien supérieures dans les autres domaines. Leur blindage et leurs réservoirs auto-obturants permirent à de nombreux équipages de regagner leur porte-avions sains et saufs.

Le bombardement en piqué
- L'approche s'effectue à 14000 pieds (4250m environ). Cette altitude élevée évite au pilote d'être repéré par les navires ennemis. Parvenu à bonne distance, il amorce un piqué à 70°
- L'attaque en piqué, le pilote déploie les freins de piqué qui empêchent la vitesse d'augmenter exagérément. Il corrige sa trajectoire pour garder dans son viseur le navire ennemi qui effectue de violentes manœuvres et fait feu de toute sa DCA. La bombe est larguée entre 2000 et 1000 pieds de hauteur (600 à 300m), pas plus bas, sans quoi l'avion risque d'être endommagé par l'explosion de sa bombe.
- La fuite à basse altitude, se fait dès que la bombe est larguée, le pilote amorce sa ressource rentre les freins de piqué et s'éloigne à vitesse maximale au ras de mer pour échapper à la DCA.
Site web    
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté