forum

Allié et Axe » Les avions fusées et jets

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 26/06/2018 à 08h07
Les premiers avions à réaction allemands

Vitesse et puissance de feu
Fock-Wulf Fw 190A-5 (1942) 670 km/h - 16,8 kg en 3 secondes 2 roquettes Wgr21 de 21 cm
Messerchmitt Me 262 (1944) 870 km/h- 43 kg en 3 secondes 24 roquettes R4M de 50mm


La vitesse
Me 262 était plus rapide de 200 km/h que le Focke-Wulf 190A mis en service à peine deux ans plus tôt. L'arrivée des jets marquait le début d'une ère nouvelle, mais les quelques Messerschmitt 262 déployés par la Luftwaffe dans les premiers mois du conflit ne remirent jamais en cause la suprématie aérienne alliée.

La puissance de feu
La puissance de feu du Me 262 était écrasante, pus du double de celle du Fw 190A de 1942, mais la faible portée de ses canons de 30mm, alliée à sa vitesse foudroyante, posait de sérieux problèmes aux pilotes qui ne disposaient que de quelques fractions de seconde pour ajuster leur cible et tirer.
Site web    

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10180

Le 10/07/2018 à 18h12
Les jets et les avions-fusées allemands

Entête
Bachem Ba 349 1000 km/h 60 km 11460 m/min
Messerschmitt Me 163 960 km/h 80 km 5000 m/min
Messerschmitt Me 262A-1a 870 km/h 1050 km
Heinkel He 162A-2 840 km/h 660 km
Messerschmitt Me 262B 800 km/h 1050 km


La vitesse
Les intercepteurs à moteur -fusée atteignaient des vitesses fulgurantes, en revanche leur autonomie était limitée à quelques minutes, à leur mise en œuvre était très complexe en raison de la dangerosité des carburants employés. Le turbo-réacteurs était bien mieux adapté aux avions de combat.

La distance franchissable
L'autonomie très réduite des chasseurs-fusées limita leur emploi ç la protection de sites ponctuels de grande importance stratégique (notamment les usines de carburant synthétiques). Une fois leur carburant épuisé, les Me 163 devaient regagner leur base en vol plané, ils devenaient alors très vulnérables aux attaques des chasseurs. Le He 162 était handicapé par son faible rayon d'action.

Le taux de montée
Le taux de montée des avions-fusées était vertigineux: le Me 163 pouvait monter à 9000m en deux minutes et demie, à 12000m en trois minutes et demie, mais son pilotage étai très "pointu". Si les mitrailleurs des B-17 ne parvenaient pas à encadrer les Me 163 dans leur viseur, les pilotes des Komet étaient confrontés à la même difficulté. Ils ne détruisirent en tout et pour tout que neuf appareils alliés
Site web    
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté