forum

Et après » «Le Monde» se défend d’avoir utilisé «l’iconographie nazie» pour représenter Macron

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 27/12/2013

Messages: 10218

Le 31/12/2018 à 18h56


Accusé d’avoir utilisé des codes graphiques propres au régime nazi pour représenter Emmanuel Macron en une de son dernier magazine hebdomadaire, «Le Monde» a présenté ses excuses à ses lecteurs mais s’est défendu de tout amalgame.

Emmanuel Macron, sévère en noir et blanc sur un fond blanc et rouge. Il n’en fallait pas plus aux lecteurs du «M», le magazine du «Monde», pour critiquer sa dernière une.

A la une de «M» cette semaine: «De l'investiture aux gilets jaunes: les Champs-Elysées, théâtre du pouvoir macronien». Un brillant récit d'Ariane Chemin. Couverture réalisée par Jean-Baptiste Talbourdet pour «M» d'après une photo de Ludovic Marin / Sipa. pic.twitter.com/MaUXqQ8LhZ
— Le magazine du Monde (@lemonde_M) 27 décembre 2018

Massivement relayée sur les réseaux sociaux, cette couverture a ainsi fait l’objet d’une grosse polémique durant tout le week-end. De nombreux internautes, dont pas mal de partisans du président de la République, y voyant notamment des références à l’iconographie utilisée par les Nazis durant la seconde guerre mondiale. À commencer par Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale.

Hâte de comprendre ce qui fonde les références graphiques et iconographiques du ?@lemonde_M? S’il ne peut s’agir de hasard, de quoi s’agit-il alors ? À la recherche du sens perdu... pic.twitter.com/MHMmia0G2c
— Richard Ferrand (@RichardFerrand) 29 décembre 2018

Les excuses du «Monde»

Pointée du doigt, la rédaction du « Monde » a réagi dans la foulée afin de dissiper tout malentendu.

«La couverture de «M le magazine du Monde» datée du samedi 29 décembre a provoqué des réactions critiques de certains de nos lecteurs, écrit Luc Bronner, le directeur de la rédaction française. Nous présentons nos excuses à ceux qui ont été choqués par des intentions graphiques qui ne correspondent évidemment en rien aux reproches qui nous sont adressés.»

Voici une série d'exemples de l’utilisation de ces références graphiques rouges et noires dans d’anciennes publications de M le magazine du Monde pic.twitter.com/xEMgE1n0Vp
— Luc Bronner (@lucbronner) 29 décembre 2018

«Les éléments utilisés faisaient référence au graphisme des constructivistes russes au début du XXe siècle, lesquels utilisaient le noir et le rouge, poursuit «Le Monde». La couverture s’inspire par ailleurs de travaux d’artistes, notamment ceux de Lincoln Agnew, qui a réalisé de nombreux sujets graphiques pour «M le magazine du Monde».»

Des explications peu convaincantes

Malgré ces explications, la rédaction du «Monde» n’a pas convaincu les internautes. D’autant plus que certains d’entre eux ont ressorti un montage similaire à celui de samedi dans lequel Lincoln Agnew représentait Adolf Hitler en couverture du «Harper’s Magazine», en juillet 2017.

Macron regarde à droite, Hitler regarde à gauche, bref, c'est tout l'inverse. C'est la preuve que cela n'a rien à voir, parole d'avocat. Encore un point Godwin atteint par les détracteurs hystériques de cette magnifique une du magazine M @lemonde_M. #Acte7 #LeMonde pic.twitter.com/oR6AWHdNIa
— Maître Eolas ??????? (@Maitre_Ohlalas) 30 décembre 2018

Farouche opposant du président de la République, Jean-Luc Mélenchon n’y va en tout cas pas par quatre chemins. Le président de «France Insoumise» rappelant, dans un message posté sur Facebook, que le rédacteur en chef de «L’Obs» avait été viré après «avoir publié une première page avec une photo de Macron entouré de barbelés».

La source: https://www.lavenir.net/cnt/dmf20181231_01276433/le-monde-se-defend-d-avoir-utilise-l-iconographie-nazie-pour-representer-macron/?utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily&utm_content=general-news&M_BT=109840083889
Site web    
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté