Les détentions nazis

Contrairement à la plupart des guerres, la Seconde Guerre mondiale fut un conflit idéologique. Tous ceux que l’état ne parvient pas à éduquer sont rééduqués. Au gré des arrestations, des camps ou sont parqués les exclus et les indésirables du nouveau système sont créés et se fondent dans le paysage d’une société allemande aux libertés décapités. Ainsi aux prisons « traditionnelles » viennent s’ajouter les premiers camps dits « Camps sauvages » (Tels Oranienbourg ou Dachau à leur débuts).

Ainsi le système de concentrations se répartie petit à petit au reste de l’Europe, les camps de concentration, seront peu relativement nombreux avant la guerre et grandissent et suite à l’arrestation massive des opposants politiques ou résistants arrêtés dans les pays occupés. Entre 1943 et 1944 à l’apogée du système, l’Allemagne compte 20 grangs camps et une centaine de camps annexes dit les camps « Commandos », qui dépendent chacun d’un grand camp. les 1.850.000 prisonniers qui s’y trouvent rassemblent ceux qui font le danger pour l’état allemand nazie: Opposants politiques, résistants asociaux (marginaus de toutes sortes), homosexuels, témoins de Jéhovah, prisonniers de droit commun, etc… Tous seront exploités comme de véritables esclaves au point qu’un grand nombre d’entre-eux ne survivront pas à leurs conditions de vie effroyables.

En temps de guerre, le nombre de prisonniers de guerre grandit de façon démesuré au fur et à mesure des victoires allemandes sur les pays conquis, ainsi deux formes de camps vont être construits, celui des camps stalag (camps pour soldats et sous officiers) tandis que les pour les officiers des camps oflag et seront construits sur la surface du Reich, répartis en district militaire en fonctions des zones géographiques et administratives, ils apportent à l’économie allemande, une perte de main d’œuvre par le fait que bon nombre de soldats sont en âge de combattre sur le front.

A cela s’joute de gré ou de force, une ordonnances allemandes, pour le service du travail obligatoire (STO). Réquisitionnant des hommes en âge de travailler pour le Reich, ils seont issues de toutes l’Europe et répartis dans différentes structures économique (Usine, entrepôts, agriculture, chemin de fer, routes, etc…). Bon nombre d’entre-eux refuseront et essayeront de ce cachés oude s’enrolés dans la résistance, pour les réfractaires, une « rééducation » aux travaux forcés sera créé sous un régime quasi concentrationnisme. Internés dans des camps de rééducation par le travail, ils seront notamment construits non loin des frontières.


Par la suite, Berlin décide de poursuivre l’extermination des Juifs, notamment ceux des ghettos et des camps polonais et enseuite de l’Europe de l’Ouest et du Sud), ainsi que d’autre minorités indésirables (Comme les Tziganes) par de grands centres prévues à cet effet. Les victimes sont d »abord rassemblés dans des camps de transit ou de travail pour la déportation raciale, pour être exterminés par gazage dans des camps d’extermination: Belzec, Madjaneck, Auschwitz, Treblinka, Sobibor et Chelmno.

3.500.000 personnes y seront mises à mort dans les chambres à gaz de façon systématique et planifié en à peine 3 années.

Au passage, il faut savoir que dans l’extermination totale des êtres humains, l’Allemagne avaient recours à
6 centres d’euthanasie (Programme T4) dirigés sur le territoire du Reich Allemand. les sources varient entre 70.000 et 75.000 personnes exterminés de la sorte.

Suivant des variations dans les notes lors de mes recherchent, ont estime que le système carcéral nazi à déporté:
– 7.000.000 de prisonniers de guerre parmi lesquels quelques 5.000.000 de prisonniers soviétiques
– 1.850.000 prisonniers politiques ou prisonniers des camps de concentration
– 5.700.000 déportés pour le travail obligatoire
– 5.500.000 déportés pour des raisons raciales, dont seront seront exterminés par les Einsatzgruppe, ou dans les camps d’extermination.

Rappelons des victimes:
– Etoile Jaune: Raciale envers les Juifs
– Triangle bleu: Apatride (Par exemple les Républicains Espagnols)
– Triangle brun: raciale envers les Tziganes
– Triangle mauve: Témoin de jéhovah ou prêtre
– Triangle noir: Asociaux
– Triangle rose: Homosexuels
– Triangle rouge: Politique
– Triangle vert: Droit Commun

https://www.fir.at/fr/
http://mrax.be/wp/

Laisser un commentaire