Annuaire des Sites Web

Vous souhaitez suggérer une adresse web, informez-nous !

Allemagne

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 7 noms dans ce répertoire
Musée - KZ – GedenStaette Dachau
Le 22 mars 1933, quelques semaines après l´élection d´Adolf Hitler à la chancellerie, un camp de concentration pour prisonniers politiques fut établi à Dachau. Il servit de modèle aux camps de concentration construits ultérieurement et d´« école de la violence » pour les officiers SS, sous la direction desquels il était placé. Pendant douze ans, plus de 200.000 personnes ont été internées dans le camp principal ou dans l´une de ses commandos extérieurs. 41 500 personnes y furent assassinées. Le 29 avril 1945 les troupes américaines libérèrent les détenus survivants. Le site web: http://www.kz-gedenkstaette-dachau.de/

Musée - La fondation des mémoriaux de Buchenwald & Mittelbau-Dora
« Le but de la Fondation est de conserver les Mémoriaux en tant que lieux de deuil et du souvenir des crimes qui y furent commis, de les aménager selon une base scientifique et de les ouvrir au public de façon appropriée, ainsi que de contribuer à la recherche sur les évènements historiques qui y sont liés et à leur transmission. En ce qui concerne le Mémorial de Buchenwald, l’histoire du camp de concentration national-socialiste y sera traitée en priorité. L’histoire du camp d’internement soviétique sera intégrée dans les travaux scientifiques et muséaux de manière adéquate. Dans le Mémorial de Mittelbau-Dora, il faudra tenir compte du problème particulier posé par l’exploitation des prisonniers pour la fabrication de l’armement. L’histoire de l’instrumentalisation politique des Mémoriaux du temps de la République Démocratique Allemande devra également être retracée. Le site web: https://www.buchenwald.de/

Musée - Le camp de concentration pour femmes de Ravensbrück
C’est dans le village prussien de Ravensbrück, aux abords de l’ancienne station thermale mecklembourgeoise de Fürstenberg, que la SS fit construire en 1939 le plus grand camp de concentration pour femmes d’Allemagne. Les premières détenues transférées à Ravensbrück au printemps 1939 provenaient du camp de concentration de Lichtenburg. En avril 1941, un camp pour hommes fut accolé au camp des femmes et placé sous la direction du màªme commandant. Le site web: http://www.ravensbrueck.de

Musée - Memorial & Museum Auschwitz-Birkenau
es vestiges du campement sont protégés par le Musée créé en 1947. Le Mémorial est aujourd’hui le centre d’archives et de collections ainsi que le centre de recherche, de conservation et d’édition. Le mémorial authentique se compose de deux parties de l’ancien camp: Auschwitz et Birkenau. Une visite avec un éducateur permet une meilleure compréhension de ce lieu unique. Il n’y a aucun moyen de comprendre l’Europe d’après-guerre et le monde sans une confrontation en profondeur entre notre idée de l’humanité et les restes d’Auschwitz. Le site web: http://auschwitz.org/en/

Musée - Weestwallemuseen Saar-Mosel
– Un groupe d’initiatives privées et des personnes intéressées qui veulent utiliser les anciennes installations de Westwall dans la région de la Sarre-Moselle pour le public. – L’association est actuellement représentée aux endroits suivants: o Westwallmuseum Wiltingen « selle MG sujet » o Westwallmuseum Wiltingen « Forward Observer » o Westwallmuseum Sinz « abri groupe » o Westwallmuseum Mettlach « selle à double MG sujet » o Westwallmuseum Haustadt « abri groupe » o tenir nick » Westwallmuseum Nalbach avec accompagnement « o Westwallmuseum Dillingen » tourelle six embrasure – bunker 20 « Le site web: http://www.westwallmuseen-saar-mosel.eu/

Musée - Westwall Zentrum Eifel
Les bunkers ont un poste de contrôle, un poste de commandement, une mitrailleuse casemate, l’approvisionnement en eau de soute, une position anti-aérienne et des structures spéciales, et d’autres ordres d’artillerie et de commandement, un équipement de télécommunications et obstacles antichars des soi-disant « dents de dragon ». Le site web: http://www.westwallzentrum.de/

Muséee - Hürtgenwald 1944 und im frieden
Cette exposition « Hürtgenwald 1944 et en paix » a une importance importante pour notre commune Hürtgenwald. En premier lieu, elle veut documenter les événements et les inciter à réfléchir. Mais il veut également commémorer le massacre de toutes les âmes de 1944, qui a causé infiniment beaucoup de morts, de souffrances et de dégâts, qui ont détruit Hürtgenwald. Non seulement le paysage a été détruit, mais aussi beaucoup de gens sont morts, ont été blessés. Nos citoyens – vendus à l’évacuation, ont forcé la population locale et donc impopulaire – de retour en 1945 dans leur maiso leur propriété seront totalement détruits. Le site web: https://www.museum-huertgenwald.de/

Australie

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 3 noms dans ce répertoire
Cimetière et Monument - Australian War Memorial
Le site très étendu et très utile de la Australian War Memorial contient plusieurs bases de données biographiques, où vous pouvez rechercher votre soldat. Le site web: https://www.awm.gov.au/

Cimetière et Monument - Australian War Memorial (seconde guerre mondiale)
Ce site contient des données de service d’environ 1 million de soldats de la Seconde Guerre mondiale. Le site web: http://www.ww2roll.gov.au/

National - Les archives
Sur le site des Archives nationales australiennes, vous pouvez rechercher le dossier de « votre » soldat. Regardez sur la page d’accueil en haut à droite et cliquez sur « Record Search ». Vous allez être redirigé vers une page où en bas, vous trouverez un lien vers la base de données. La plupart du temps, les dossiers ne sont pas encore numérisés et vous obtenez seulement un aperçu très limité. Si vous avez de la chance et que le fichier de votre soldat est déjà numérisé, vous trouverez alors une mine d’informations. Le site web: http://www.naa.gov.au/

Autriche

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Musée - Mémorial de Mauthausen
Le 8 août 1938, cinq mois après l’annexion de l’Autriche au Reich allemand (« l’Anschluss »), les premiers détenus du camp de concentration de Dachau arrivèrent à Mauthausen. Comme lors de la construction du camp annexe de Gusen en 1940, la présence de carrières de granit fut déterminante dans le choix de l’emplacement. Les détenus furent tout d’abord affectés à la construction du camp, puis tenus de produire des matériaux de construction pour les travaux monumentaux et prestigieux de l’Allemagne national-socialiste pour le compte de l’entreprise « Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH » appartenant à la SS. Le site web: https://www.mauthausen-memorial.org/int/fr

Belgique

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 8 noms dans ce répertoire
Editeur - Bibliomania

Editeur - Edition Jourdan
  • Depuis notre création en 1999, la ligne éditoriale des Éditions Jourdan est restée la même: partager avec vous la passion du témoignage dans des ouvrages forts, qui bien souvent apportent un éclairage différent.
  • Le site web: http://editionsjourdan.com/

Editeur - Edition Lucpire
  • La marque Éditions Luc Pire dispose d’une forte notoriété puisque, sous ce label, plus de 1 600 ouvrages ont été édités en 19 ans. Le catalogue des Éditions Luc Pire investit différentes collections dont l’Histoire et la Ptrimoine
  • Le site web: https://www.editionslucpire.be/

Editeur - Edition Weyrich

Editeur - Editions du Patrimoine Militaire

Editeur - Editions Racines
  • Créées en 1993, les Éditions Racine ont conquis en l’espace de quelques années une position de tête dans le secteur de l’édition en Belgique francophone. Elles comptent à leur actif plus de 800 titres et éditent chaque année plus d’une soixantaine d’ouvrages. Attentives à la valorisation et à la promotion du patrimoine, les Éditions Racine articulent leur catalogue autour de deux pôles principaux à savoir le « beau livre » (architecture et patrimoine, art et arts décoratifs, histoire et régions, photographie, gastronomie, nature et jardins, tourisme… et les livres d’essais (histoire, société, politique, économie… Nous éditons régulièrement des ouvrages en plusieurs versions de langue ou plurilingues, notamment parfois en collaboration avec notre maison mère Lannoo.
  • Le site web: https://www.racine.be/f

National - Archives 14-18 en Wallonie
Le grand intérêt des Archives de l’État pour l’histoire de la Première Guerre mondiale n’est pas récent. L’objectif de ce site n’est pas de tout raconter, mais d’offrir la possibilité au grand public de feuilleter un aperçu alléchant du patrimoine relatif à 14-18 conservé dans nos archives. Une exposition virtuelle qui ne cessera d’être alimentée au fil des mois. Au coeur du projet, les hommes et leur quotidien durant la Grande Guerre. Consultez un brin de leur histoire à travers une grande variété de documents (lettres, affiches, photographies, procès-verbaux, etc.), avant de venir pousser les portes de nos salles de lecture. Le site Web: http://14-18-wallonie.arch.be/accueil

Résistance - Capitaine A.R.A. Louise de Landsheere
Ce blog est dédié au Capitaine de l'Armée du Renseignement et de l'Action (A.R.A.) Louise de Landsheere. de LANDSHEERE, Louise, Edmée, née delandsheere ; sous-directeur au Compte rendu analytique du Sénat, résistante, prison­nière politique, née à Bruxelles le 15 octobre 1908, décédée à Anderlecht (Bruxelles) le 18 août 1989. Le site web: http://louisedelandsheere.blogspot.com/

Canada

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 3 noms dans ce répertoire
Cimetière et Monument - Veterans Affairs Canada
L’organistaion ‘Veterans Affairs Canada’ contient sur son site un mémorial virtuel : ‘Canadian Virtual War Memorial’. Vous pouvez retrouver votre soldat simplement grâce au moteur de recherche. Le site web: http://www.veterans.gc.ca/

National - Collection Canada
Le site des archives nationales contient un moteur de recherche limité aux dossiers personnels des soldats tombés lors de la Seconde Guerre mondiale. Le résultat est un aperçu concis mais offrant néanmoins certains détails. Le site web : http://www.collectionscanada.gc.ca/

Site web - Le blog de Carl Pépin
Blogue sur l’histoire et les actualités canadiennes et internationales Je vous souhaite la bienvenue sur mon site web dédié à l’histoire de la conduite et des pratiques de la guerre. Vous y trouverez quelque 160 articles consacrés à divers thèmes et périodes en cliquant sur les différents onglets. J’inclus également ci-dessous la liste de mes publications académiques. Le site web: https://carlpepin.com/

Etats-Unis

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 8 noms dans ce répertoire
Cimetière et Monument - The World War II Memorial
Vous arrivez sur le site The World War II Memorial. Le monument a été érigé en l’honneur des 16 millions de personnes qui ont servi dans l’armée américaine, dont plus de 400 000 sont décédées pendant la guerre. Via le bouton WWII Registry vous pouvez effectuer des recherches sur votre soldat dans la base de données en ligne. Si votre soldat se trouve dans la base de données, vous trouverez en principe les mêmes informations que sur le site de la American Battle Monuments Commission. Le site web: http://www.wwiimemorial.com/

Musée - United States Holocaust Memorial Museum
Examiner ce qui forme la réponse des Américains au nazisme, la guerre et l’Holocauste, et en apprendre davantage sur quelques-uns qui ont agi. La base de données des collections du musée contient plus de 270.000 documents, y compris: – Photos et albums -images de la vie avant, pendant et après la Shoah – Les histoires personnelles -Entretiens, films à la maison, mémoires et journaux intimes – Films Historique vidéo et films contemporains sur l’Holocauste Le site web: https://www.ushmm.org/

National - American Battle Monuments Commission
La Commission américaine des monuments de bataille, créée par le Congrès en 1923, est une agence de l’exécutif du gouvernement fédéral. ABMC – gardien des cimetières commémoratifs et des monuments commémoratifs outre-mer – honore le service, les réalisations et le sacrifice des forces armées américaines. La mission commémorative de l’ABMC comprend: Concevoir, construire, exploiter et entretenir des cimetières américains permanents dans des pays étrangers. Établir et maintenir des monuments commémoratifs, des monuments et des repères militaires américains où les forces armées américaines ont servi à l’étranger depuis le 6 avril 1917 et aux États-Unis lorsque le droit public l’exige. Contrôler la conception et la construction de monuments et de marqueurs militaires américains permanents par d’autres citoyens et organismes américains, tant publics que privés, et encourager leur entretien. Le site web: https://www.abmc.gov/

National - C.I.A.
L’Agence centrale de renseignement a été créé en 1947 avec la signature de la Loi sur la sécurité nationale par le président Harry S. Truman. La loi a également créé un directeur de Central Intelligence (DCI) pour servir en tant que chef de la communauté du renseignement des États-Unis; agir en tant que conseiller principal du président pour les questions de renseignement relatives à la sécurité nationale; et servir en tant que chef de l’Agence centrale de renseignement. La réforme du renseignement et de la prévention du terrorisme Loi de 2004 a modifié la Loi sur la sécurité nationale pour assurer un directeur du renseignement national qui assumerait certains des rôles autrefois remplies par la DCI, avec un directeur indépendant de l’Agence centrale de renseignement. Le site web: https://www.cia.gov/index.html

National - Library of Congress
Bibliothèque national des Etats-Unis Le site web: https://www.loc.gov/

National - National Archives
Vous êtes sur le site National Archives. Cliquez sur le lien ‘World War II’ et vous arriverez sur la fondation ‘World War II Army Enlistment Records’, créée entre le 1er juin 2002 et le 30 septembre 2002, contenant des documents sur la période ca. 1938 – 1946. Cette base de données en ligne regroupe 9 039 840 fichiers d’archives sur les hommes et femmes qui ont servi dans l’armée américaine au cours de la Seconde Guerre mondiale. Si vous trouvez votre soldat dans cette base de donnée, vous trouverez immédiatement un grand nombre d’informations. Le site web: https://aad.archives.gov/aad/index.jsp

Site web - American D-Day
D-JOUR – 6 JUIN 1944: Soldats, marins et aviateurs de la force expéditionnaire alliée! Vous êtes sur le point de vous embarquer dans la Grande Croisade vers laquelle nous nous sommes efforcés ces derniers mois. Les yeux de la parole sont sur toi. Les espoirs et les prières des gens qui aiment la liberté partout dans le monde marchent avec vous … J’ai pleine confiance en votre courage et votre dévouement au devoir et à l’habileté dans la bataille. Nous n’accepterons rien de moins qu’une victoire complète! « Dwight D. Eisenhower Le site web: http://www.americandday.org/

Site web - The Eight Air Force Historical Society
La puissante Armée de l’air de la huitième armée commença le 19 janvier 1942 et fut activée le 28 janvier 1942 sur la base militaire de Chatham, à Savannah, en Géorgie. Situé à Hunter Field , le Colonel Asa N. Duncan fut le premier commandant. Pearl Harbor venait d’être bombardée environ un mois et demi plus tôt. Aujourd’hui, les hommes et les femmes continuent le combat pour la liberté et la paix au service de la 8ème Air Force basée maintenant à la base aérienne de Barksdale , en Louisiane. La huitième Air Force Historical Society, fondée en 1975 par un pilote original de la 8ème Air Force, le lieutenant-colonel John Woolnough, sert d’organisation pour le State Chapters and Wings. Le site web: https://www.8thafhs.org/new/

Espagne

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Site web - 24 aout 1944
Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme. Le site web: https://www.24-aout-1944.org/

Europe

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 6 noms dans ce répertoire
Chemin de fer - Rail Nations
Railations est une initiative personnelle. C’est la conséquence logique de nombreuses recherches, des années durant, ayant pour objet les chemins de fer, les canaux, les carrières, les charbonnages et autres reliques industrielles. Ainsi, Railations peut disposer de nombreuses photos, cartes topographiques, rapports et autres archives, mais aussi d’un solide support scientifico-géographique et de toute l’expertise qui en découle. Railations n’a d’autre intention que d’informer son public, sans aucun but d’ordre commercial. Des recherches ciblées, des visites in situ, une documentation adéquate et des informations correctes, tels sont ses principaux mots d’ordre. Or, de nouveaux développements peuvent se produire entre-temps, et des lacunes ne sont jamais exclues. Le cas échéant, les erreurs signalées seront rectifiées en temps voulu, pour autant qu’elles soient suffisamment pertinentes et argumentées ou documentées de manière adéquate. Le site web: http://www.railations.net/accueil.html

Généalogie - Guide généalogie militaire
Votre famille détient peut-être des documents intéressants pour retracer l’histoire d’un soldat comme : – Le livret militaire. Consultez la page sur les papiers de famille et notamment le passage sur le livret militaire. – Les photos : Consultez aussi la page consacrée aux photos de famille avec une partie sur les photos de soldats. – Des courriers de l’armée – Le certificat de bonne conduite qui fournit des informations (date et lieu de naissance, régiment…) Vous trouverez dans les archives militaires des renseignements précieux notamment dans les registres matricules : – Nom et prénom – Nom des parents – Date et lieu de naisssance – Domiciles successifs – Profession – Signalement – Degré d’instruction – Affectations Les documents qui vous intéresseront se trouvent essentiellement aux archives départementales dans la série R. Vous pourrez consulter l’ensemble des documents relatifs au service national : – Tableaux cantonaux de recensement (tous les hommes sont inscrits, par ordre alphabétique) – Liste de tirage par canton (tous les hommes, réformés ou non, par ordre du numéro tiré) – Liste des conscrits (avant 1815 ; uniquement les hommes qui partent) – Liste du contingent (après 1815 ; nom du régiment et date d’incorporation) – Les registres des matricules (indique les changements d’adresse. C’est obligatoire pour tous les hommes inscrits) – A partir de 1905, les registres de recensement cantonal (chaque conscrit remplit une fiche très complète de renseignements : degré d’instruction, aptitudes, situation de famille) Le site web: http://www.guide-genealogie.com/guide/archives_militaires.htm

Militaria - B.V.M.T
Dans l’univers des collectionneurs de véhicules militaires de la 2ème guerre mondiale, le BMVT est l’un des clubs internationaux les plus connus en Europe, et même au-delà. En échange de la cotisation annuelle demandée à ses membres, le club offre divers avantages en matière de participation à des activités, outre la réception d’un bulletin (BMVT News) dont le contenu constitue une référence, qu’il s’agisse d’articles de fond, de reportages, de calendrier d’activités (BMVT et autres clubs) ou de petites annonces. Le BMVT est membre et représentant officiel des structures suivantes : Fédération Belge du Véhicule Ancien (FBVA), Belgique Military Vehicle Preservation Association (MVPA), Etats-Unis d’Amérique Military Vehicle Trust (MVT), Grande-Bretagne Le site web: http://www.bmvt.eu/

Résistance - F.I.R.
Fédération Internationale des Résistants Association antifasciste International Federation of Resistance Fighters Association of Anti-fascists Internationale Föderation der Widerstandskämpfer Bund der Antifaschisten La Fédération Internationale des Résistantes (FIR) – Association des Antifascistes est l’organisation de parapluie des fédérations d’anciens combattants de résistance, les partisans, membres de la coalition d’anti-Hitler, poursuivis du régimes Nazi et anti-fascistes des générations d’aujourd’hui de plus de vingt pays de l’Europe et de l’Israël. Le site web: https://www.fir.at/fr/

Résistance - Le destin des Tsiganes (Roms et Sinti) pendant la Seconde Guerre mondiale
Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 500 000 Tsiganes (Roms et Sinti) ont été victimes des poursuites raciales des nazis et leurs alliés. Cependant, ce génocide demeure encore largement méconnu.Les Roms et Sinti étaient tués dans des camps d’extermination et ils sont morts également de faim et de maladies dans les camps de travail ou de concentration. Beaucoup ont été déportés et exploités au cours de travaux forcés dans des fermes, chantiers ou en usine. Pendant des dizaines d’années, les survivants n’étaient pas reconnus comme victimes de la persécution nazie et, en conséquence, ils n’étaient que fort peu, voire pas du tout indemnisés pour des spoliations de biens.Ce site propose des informations sur le génocide des Sinti et Roms d’Europe. Il s’adresse avant tout aux enseignants et aux élèves. Le site web: http://www.romasintigenocide.eu/fr/home

Résistance - M.R.A.X.
Après la guerre, 1950, un groupe d’anciens résistants fonde l’Union des Juifs contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix. Ce collectif a pour vocation de diffuser à travers un périodique français, Droit et Liberté, des articles traitant essentiellement de la situation des Juifs de Belgique. Ces bénévoles se présenteront très vite sous la bannière de MRAP-Belgique (Mouvement de lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix). Leurs activités prennent de l’ampleur : distribution du périodique Droit et Liberté en Belgique, mais aussi organisation de conférences-débats autour des questions liées au racisme, création d’une permanence sociale, etc. A l’époque, la Belgique importe pour les besoins de son industrie énormément de main d’œuvre en provenance des pays méditerranéens – Italie, Espagne, Grèce, Maroc et Turquie. Ces travailleurs exercent dans des endroits insalubres et dangereux et vivent dans des conditions souvent déplorables. Il devient urgent pour les acteurs du MRAP de l’époque de tenter d’obtenir que leur soient accordés les droits les plus élémentaires, mais aussi de résoudre les problèmes d’accueil et d’insertion et, plus généralement, de prévenir les attitudes xénophobes dans la population belge. En mars 1966, l’ex-MRAP intègre cette dimension nouvelle dans son objet social et adopte son nom définitif en y ajoutant la notion de xénophobie. Il devient donc le Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie… Le MRAX est né… « Notre association a pour but la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Elle appelle à l’union et à l’action tous ceux qui entendent s’opposer aux discriminations, aux haines, aux préjugés fondés sur la race, la langue, l’origine ou la confession ou l’appartenance philosophique et faire triompher l’amitié et la paix entre les peuples, l’égalité et la fraternité entre les hommes » (Objet social – 1975) Le site web: http://mrax.be/wp/

France

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 27 noms dans ce répertoire
Association-Commémoration - Amicale des Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale
Créée en 1953, l’Amicale est née de la volonté des cadres du Contre-espionnage (SSM et TR), puis de ceux du Service de renseignements (SR), de soutenir au sortir de la guerre les familles endeuillées, les membres des Services meurtris par les conditions de leur combat. Le site web: http://www.aassdn.org/site/index.php

Association-Commémoration - Des flammes à la lumière
Vingt et un an que l’association Connaissance de la Meuse joue le spectacle. Des Flammes à la Lumière: le plus grand son et lumière d’Europe sur la Grande Guerre. Au total, 450 bénévoles qui se mobilisent sur scène mais aussi en coulisses pour faire de cet événement une soirée hommage aux Poilus et délivrer ainsi un message de paix universel. En cette année commémorant le centenaire de la Bataille de Verdun, le spectacle a été renouvelé à 50 %. Nouveau scénario avec un personnage supplémentaire en la personne du médecin meusien Schuman, qui soigne les blessés sur le front: après de nombreuses répétitions, le spectacle tient toutes ses promesses. Le public va pouvoir également profiter d’effets spéciaux supplé­mentaires. Et se retrouver, par exemple, face à une maison qui brûle vraiment, en plein cœur de Verdun, lors d’un incendie provoqué par une pluie d’obus. La vie à l’arrière du front est également décrite avec justesse : ou comment la vie continuait en marge d’une bataille sanglante qui a fait plus de 700.000 victimes. Le site web: http://spectacle-verdun.com/

Association-Commémoration - Les Lufteaux
Association de Reconstitution Historique WW2 – Luftwaffe N’hésitez pas à contacter notre association de passionnés de reconstitution historique de la seconde guerre mondiale pour tous vos projets de films, documentaires, spectacles ou autres animations à caractère historique évoquant la flak, les divisions de campagne de l’armée de l’air, les divisions de Panzers, la bataille de Normandie, la libération de l’Europe ou la campagne de France en 1940. Le FLAK 38 et tout son équipement est disponible à la location, des motos et sidecars, des véhicules blindés type SDKFZ222, la cuisine roulante, mais aussi le STUG III ou le canon automoteur « Marder ». Tous les équipements pour réaliser un bivouac de campagne historique (panneaux indicateurs, tente, barrière routière, standard téléphonique de campagne et téléphone) sont également disponibles à la location et fonctionnels. 06.70.44.60.41 contact@leslufteaux.com Fb: https://www.facebook.com/leslufteaux/

Association-Commémoration - Moselle River 1944
C’est à l’initiative de Pascal MORETTI, fort de l’appui des quelques passionnés d’histoire et de René Arnould, ancien maire du chef lieu de canton que s’était tenue le 22 janvier 2003 la réunion constitutive de l’association Moselle River 1944 et la présentation du projet de commémoration du 60ème anniversaire de la Libération des communes de la rive droite de la rivière la Moselle sur l’arrondissement de THIONVILLE. Depuis cette constitution que de chemin parcourru par l’association. Son but est : D’honorer le sacrifice des soldats américains pour notre liberté. De tout mettre en œuvre pour pérenniser le souvenir du sacrifice des soldats de l’Armée américaine sur le sol mosellan au cours de la seconde guerre mondiale, et notamment après la traversée de la rivière la Moselle. D’exprimer la reconnaissance des populations libérées en leur rendant un hommage solennel. D’entretenir l’amitié entre la France et les Etats Unis d’Amérique. Faciliter l’accueil des Vétérans et de leurs proches. La source: http://www.moselleriver1944.org/fr/accueil.html

Chemin de fer - Pacific Vapeur Club
En Septembre 1982, année du 150è anniversaire des Chemins de Fer de France, une exposition est organisée à SOTTEVILLE avec présentation de la PACIFIC; quelques cheminots voyant sans vie cette merveille de la technique, un sondage est effectué auprès des visiteurs, qui sont prêts à participer ?nancièrement pour aider à sa remise en état. Puis l’aventure commence, le « PACIFIC VAPEUR CLUB » est fondé en Janvier 1983, et la machine présentée à de nombreuses expositions, rencontrant partout un succès dépassant toute espérance. Les adhérents se regroupent, les fonds sont réunis. Un arrêté en date du 8 Juin 1984 est pris par le Ministère de la Culture, classant parmi les monuments historiques la locomotive à vapeur « 231 G 558 » et son tender « 22.C.367 ». L’Amicale des CTRA OUEST, propriétaire, autorise le « P.V.C. » à entreprendre les travaux de remise en état. Cette opération technique commence en Octobre 1984 : 8000 heures de travail sont nécessaires pour réviser les organes, remplacer ou même refaire à neuf certaines pièces défectueuses et c’est une véritable révision générale qu’elle a subie. Après le retimbrage de sa chaudière pour 10 ans par les soins de l’Apave Normande le 28 Novembre 1985 et l’agrément des services techniques de la SNCF le 30 Mai 1986, la PACIFIC est enfin remise à feu le 4 JUIN 1986. Après trois marches d’essais concluants, elle assure avec grand succès son train inaugural le 29 JUIN 1986 entre SOTTEVILLE et PARIS SAINT-LAZARE. La « 231 G 558 » connaît désormais une seconde carrière en tractant des trains spéciaux. La réussite dépendant de la participation du plus grand nombre, en adhérant au « P.V.C. » vous contribuez à l’entretien de la dernière « PACIFIC ETAT ». Le site web: https://pvcasso.fr/ PACIFIC VAPEUR CLUB Association loi 1901 BP 115 76300 SOTTEVILLE-LES-ROUEN Cedex Tél / Fax : 02.35.72.30.55

Chemin de fer - Voie Etroite
En sus de ses activités sur le P’tit train de la Haute Somme et le Musée des Chemins de fer à voie étroite, l’APPEVA mène des actions de recherche sur les chemins de fer anciens à voie étroite, et tout particulièrement en voie de 60. Elle édite depuis 1972 la revue bimestrielle « Voie Etroite ». Son contenu : les nouvelles de tous les chemins de fer touristiques de France et de l’étranger, la publication d’études historiques, de reportages touristiques effectuées par les membres ou les lecteurs. Voie Etroite est disponible sur abonnement. Voie Etroite est une revue pour les amateurs de chemins de fer touristiques ou historiques, les bénévoles des associations de préservation, les amoureux de notre patrimoine technique et historique et tous les autres ! Voie Etroite est une revue associative réalisée par des bénévoles. VOIE ETROITE – APPEVA BP 70106, 80001 AMIENS CEDEX 1, FRANCE Tél./Fax : +33 03 22 83 11 89 E-Mail : appeva@club-internet.fr Le site web: http://www.voieetroite.com/

Cimetière et Monument - Liste des soldats marocains rassemblés à la nécropole de Chastre
Ce site contient des informations sur les différentes divisions marocaines présentes en Belgique lors de la Seconde Guerre mondiale. Le site reprend également une liste des soldats marocains tombés au combat et enterrés à Chastre. Le site web: http://users.skynet.be/chercha/liste_morts_gbx.htm

Editeur - Forties Factory
Forties-Factory.com est un site regroupant la librairie spécialisée sur le net dans l’histoire, les véhicules et l’aviation militaire, et le site de mode vintage avec un large choix de vêtements de marques : Pike Brothers, Collectif Vintage, Overlor Le site web: https://www.forties-factory.com/

Editeur - La contemporaine
La contemporaine — Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains — est une bibliothèque, un musée et un centre d'archives français spécialisé sur l'histoire du XX? siècle. Le site web: http://www.lacontemporaine.fr/

Editeur - Livre rare
Espace professionnel des métiers du livre Annuaire international de plus de 4000 libraires de livres anciens et d’occasion Consulter la carte des libraires près de chez vous Le site web: https://www.livre-rare-book.com/?l=fr

Editeur - Trouver la presse
Le site malin, pour trouver vos titres préférés près de chez vous Le site web: http://www.trouverlapresse.com/LOP/start.do

Lien utile - Bleuet de France
La Première Guerre mondiale crée une rupture historique par sa violence, sa durée et sa dimension internationale, elle marque la fin d’une époque. Pour faire face aux drames humains engendrés par ce conflit, l’Etat décide de créer l’Office national des mutilés et réformés de la guerre, dès 1916, puis l’Office national des pupilles de la Nation et enfin l’Office national du combattant pour prendre en charge les réparations, la rééducation professionnelle et la solidarité en faveur des victimes de guerre et des anciens combattants. Ces administrations spécifiques se développent en partenariat avec les associations du monde combattant, qui se multiplient après guerre, et s’organisent pour mieux défendre leurs droits, secourir et soutenir socialement leurs membres. Car, en 1918, la fin de la «Grande Guerre» laisse derrière elle plus de 20 millions de blessés et d’invalides dont certains, gravement mutilés, ne peuvent plus travailler. Ainsi, dans l’immédiate après-guerre, toutes les énergies sont mobilisées par la reconstruction qu’elle soit économique, humaine ou matérielle et, outre les dispositifs mis en place par l’Etat, naissent des initiatives de solidarité privées ou associatives de toutes sortes. Le site web: http://www.bleuetdefrance.fr/

Lien utile - CANOPE
Renforcer l’action de la communauté éducative en faveur de la réussite des élèves : telle est la mission fondatrice de Réseau Canopé. Opérateur public présent sur l’ensemble du territoire, Réseau Canopé joue un rôle décisif dans la refondation de l’école en intervenant dans cinq domaines clés : pédagogie ; numérique éducatif ; éducation et citoyenneté ; arts, culture et patrimoine ; documentation. Réseau Canopé s’investit au quotidien auprès des acteurs de l’éducation, pour placer son expertise au service de ceux qui œuvrent chaque jour pour la réussite de tous les élèves. Le site web: https://www.reseau-canope.fr/

Lien utile - Cercle Jean Moulin
Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. Elle honore et transmet la Mémoire de Jean Moulin, ainsi que la Mémoire des Républicains espagnols, la Mémoire de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation . Elle promeut les valeurs de celles-ci et lutte contre le négationnisme et le révisionnisme, l’anti-France, et ses résurgences dans l’actualité. https://www.facebook.com/CercleJeanMoulin?ref=hl cercle.jean.moulin71@sfr.fr Tel: 07 81 34 85 48 Le site web: http://cercle.jean.moulin.over-blog.com/

Lien utile - Charles De Gaulle
Créés avec l’accord du général de Gaulle, l’Institut puis la Fondation Charles de Gaulle s’emploient depuis 1971 à transmettre la mémoire de l’Homme du 18 juin. Une Fondation reconnue d’utilité publique Reconnue d’utilité publique par le décret du 22 septembre 1992, la Fondation Charles de Gaulle se donne pour missions d’entreprendre et de faciliter toute recherche historique sur le Général, de rassembler les documents et objets gaulliens mais aussi de faire connaître l’œuvre et l’action du général de Gaulle au grand public et aux scolaires, en France et à l’étranger. Aujourd’hui cette mission est indissociable de l’utilisation des nouvelles technologies et de la création de nouveaux lieux de transmission du savoir. Gardienne de la Mémoire, la Fondation s’attache naturellement à conserver et à ouvrir au public les « lieux de mémoire » gaulliens. Le site web: http://www.charles-de-gaulle.org/

Lien utile - Encyclopédie Multimédia de la Shoah
L’ « Encyclopédie multimédia de la Shoah » est une base de données réalisée en partenariat avec le Musée Mémorial de l’Holocauste de Washington, Etats-Unis (United States Holocaust Memorial Museum), à partir de son site « Holocaust Learning Center ». Dans le cadre de ce partenariat, le Musée Mémorial de l’Holocauste de Washington (USHMM) a mis à disposition du Mémorial de la Shoah toutes les ressources documentaires et multimédia du Holocaust Learning Center, dont il demeure propriétaire. L’ Encyclopédie multimédia de la Shoah est amenée à s’enrichir, en particulier par l’introduction de contenus liés à la spécificité de la Shoah en France développés par le Mémorial de la Shoah. La plupart des documents utilisés sur ce site, et sur le site « Holocaust Learning Center » proviennent du fonds documentaire du Musée et du Wexner Learning Center. Le site web: http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/fr/

Lien utile - Institut d’Histoire du Temps Présent
L’Institut d’histoire du temps présent a été fondé en 1978 et inauguré en 1980 par François Bédarida, qui l’a dirigé jusqu’en décembre 1990. Lui ont succédé: Robert Frank, professeur d’histoire des relations internationales à Paris 1 (1990-1994) Henry Rousso, directeur de recherche au CNRS (1994-2005) Fabrice d’Almeida (2006-2008), maître de conférences à l’université Paris X, puis professeur à l’université Paris II, avec Christian Ingrao, chargé de recherche au CNRS, directeur adjoint Christian Ingrao, chargé de recherche au CNRS, directeur (2008-2013), avec Anne Kerlan, chargée de recherche au CNRS, directrice adjointe (2012-2013) Christian Delage, professeur à l’université Paris 8 (depuis 2014). Son histoire s’inscrit dans un double contexte: l’anamnèse collective qui a vu le réveil d’une mémoire européenne et internationale de la Seconde Guerre mondiale et des grands traumatismes du XXe siècle, et l’émergence concomitante d’une nouvelle historiographie du contemporain, entendu dans son sens étymologique, qui a conquis une légitimité pleine et entière dans le champ scientifique. L’IHTP est pour une part l’héritier du Comité d’histoire de la Deuxième guerre mondiale (CHGM), créé en 1951, rattaché à la Présidence du Conseil, et dont les premières bases datent de 1944, lorsque le Gouvernement provisoire du général de Gaulle crée une Commission sur l’histoire de l’Occupation et de la Libération de la France (CHOLF) afin de réunir au plus près de l’événement des fonds documentaires et des témoignages. Dirigé par Henry Michel, le CHGM a joué un rôle important dans l’émergence d’une historiographie précoce sur la Résistance, la France occupée, le conflit militaire à l’échelle mondiale. Il a notamment créé, dans les années soixante, le Comité international d’histoire de la Deuxième guerre mondiale. En 1978, le Comité a été intégré à l’IHTP, un nouveau laboratoire propre du CNRS qui a hérité de sa bibliothèque et de ses archives. La promulgation de la loi de 1979, réduisant les délais d’accès aux archives publiques, et surtout le développement des recherches sur l’histoire récente, ont entraîné la création d’un nouvel organisme auquel on a assigné d’autres missions. L’IHTP a ainsi développé et étendu l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale et a contribué à ouvrir de nombreux chantiers sur l’histoire récente du XXe et du XXIe siècle: l’histoire comparée des deux conflits mondiaux, les guerres coloniales et la décolonisation, les nouveaux systèmes politiques totalitaires (fascisme, nazisme, communisme), la mémoire collective, le droit et de la justice, etc. L’investissement sur la dimension tragique du XXe siècle a développé parmi les chercheurs de l’IHTP et de son environnement proche une sensibilité particulière au poids de l’événement traumatique, à la confrontation avec le témoin, à l’analyse de la mémoire collective et des usages ou politiques du passé, à l’importance de l’image comme source majeure de représentation du temps contemporain, aux rapports avec la demande sociale et l’espace public, autant de questions au cœur de la pratique des historiens d’aujourd’hui. Depuis le 1er janvier 2016, l’IHTP est devenu une Unité Mixte de Recherche associant le CNRS et l’université Paris 8. Aux chercheurs CNRS et enseignants-chercheurs de Paris 8 qui constituent l’équipe permanente, s’ajoutent des ingénieurs de recherche, une gestionnaire, des chercheurs associés, des doctorants, des post-doctorants, des chercheurs invités, en tout une cinquantaine de personnes. L’IHTP a également la particularité d’avoir une cinquantaine de correspondants départementaux, pour la plupart enseignants certifiés et agrégés, qui sont impliqués tous les trois/quatre ans dans un programme de recherche, l’organisation d’un colloque terminal et une publication aux presses du CNRS. À l’automne 2019, l’IHTP rejoindra le campus Condorcet, à Aubervilliers. Le site web: http://www.ihtp.cnrs.fr/

Lien utile - La Grance Chancellerie de la Légion d'Honneur
Fondée en 1802, la grande chancellerie de la Légion d’honneur accomplit trois missions au service de la nation – Les ordres nationaux et décorations – Les maisons d’éducation de la Légion d’honneur – Le musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie Le site web: http://www.legiondhonneur.fr/fr

Musique - Musique militaire
La vie du soldat ne saurait se détacher de la musique et du chant militaire. La Nation a toujours reconnu son Armée à travers les fanfares régimentaires et autres formations musicales militaires. Du poilu de la première guerre mondiale défendant la frontière au soldat professionnel engagé à plusieurs centaines de kilomètres de la métropole, en passant par l'appelé du contingent, tous ont chanté le sacrifice de leurs anciens, leur dévouement à la patrie, leur attachement à leur unité, ou plus légèrement les femmes ou la boisson … Le site web: http://musique-militaire.fr/

National - Chemin de mémoires
« La Défense ! C’est la première raison d’être de l’État. Il n’y saurait manquer sans se détruire lui-même ». Ainsi s’exprimait le général de Gaulle à Bayeux, le 14 juin 1952. Le législateur, en suspendant en 1997 l’appel sous les drapeaux, a confié à l’Éducation nationale la mission de faire connaître et partager aux jeunes les notions indispensables de défense et de sécurité nationale. Le site web: http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/

National - EPCAD
Etablissement public administratif, sous la tutelle du ministre de la Défense, l’ECPAD est un centre d’archives et de production audiovisuelle de premier plan, bénéficiant du savoir-faire de ses 265 professionnels, militaires et civils, et reconnu par ses partenaires de la Défense et les professionnels de l’image. Il témoigne de l’engagement de nos armées. Ses équipes de reportage, formées aux conditions de tournage opérationnel, sont présentes sur tous les théâtres d’opérations. Il contribue à l’esprit de Défense. Ses images sont diffusées aux médias Français ou étrangers, ses équipes assurent les retransmissions des grands rendez-vous nationaux, ses professionnels répondent à tout besoin de communication image du ministère de la Défense ou de ses partenaires. Il participe à la transmission de la mémoire. Il conserve depuis 1915 des collections exceptionnelles : plus de 10 millions de clichés et près de 30 000 titres de films. Ce fonds, progressivement numérisé, est constamment enrichi par la production des reporters militaires, les versements des organismes de la Défense et les dons des particuliers. Les images sont commercialisées auprès des producteurs, des éditeurs ou des musées, circulent dans le monde entier pour contribuer à de nombreux projets culturels. Ses compétences sont sollicitées par le biais de prestations techniques sur commande des institutions publiques, voire d’entreprises privées pour des actions accomplies en lien avec la défense. Opérateur culturel, il propose une gamme complète de dvd, livres et photos sur les armées et l’histoire militaire. De nombreuses photos et extraits de films d’archives sont consultables sur le site Internet www.ecpad.fr Pour vos prestations, contactez les professionnels de l’ECPAD sur prestations.ecpad.fr Contact presse : 01 49 60 58 68 communication@ecpad.fr Le site web: http://www.ecpad.fr/

National - Mémoire des Hommes
Mémoire des hommes est destiné à mettre à la disposition du public des documents numérisés et des informations issues des fonds d’archives et des collections conservés par le ministère des armées Le site web: http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/

National - Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre (ONVAC)
L’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre (ONAC) est un établissement public administratif à caractère national sous tutelle du ministère de la défense, doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière. L’ONAC, c’est plus de 4 millions de ressortissants anciens combattants et victimes de guerre répartis selon plus d’une vingtaine de statuts spécifiques. Ils sont ayants droit ou ayants cause des différents conflits du XXe siècle : anciens combattants, pupilles de la Nation, victimes d’attentats, harkis, juifs spoliés, veuves de guerre… Plus largement, sa mission de valorisation et de transmission de la mémoire combattante concerne l’ensemble de la communauté nationale. Le site web: http://www.onac-vg.fr

National - Revue Historique des Armées
Revue trimestrielle à caractère scientifique, la Revue historique des armées est la revue d’histoire du ministère de la Défense ainsi que le vecteur de communication du Service historique de la Défense (SHD). Fondée en 1945, elle a été couronnée en 1954 par l’Académie française et, en 1981, par l’Académie des sciences morales et politiques. Elle paraît au rythme de quatre numéros par an. Le site web: https://journals.openedition.org/rha/

National - Service Historiques de la Défense
Lieu de conservation des archives des ministères chargés des affaires militaires depuis l’origine, le service historique de la défense (SHD) dispose en outre d’une bibliothèque spécialisée parmi les plus riches de France. Il est également chargé d’homologuer, de répertorier et de rassembler les éléments de la symbolique militaire (emblèmes et insignes) et de contribuer aux travaux relatifs à l’histoire de la défense. Ressources documentaires de premier ordre, ses collections (450 km d’archives remontant au XVIIe siècle, près d’un million d’ouvrages), représentent une part de la mémoire de la nation que les archivistes, les bibliothécaires, les historiens, les personnels scientifiques et techniques du SHD s’emploient à conserver, transmettre et partager. Elles appartiennent à tous les Français. Créé le 1er janvier 2005 par regroupement des anciens services historiques d’armées, le service historique de la défense est rattaché à la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DMPA), l’une des directions du secrétariat général pour l’administration (SGA) du ministère des armées. Il se compose de trois centres : le centre historique des archives (implanté à Vincennes, Cherbourg, Brest, Lorient, Rochefort, Toulon, Caen, Le Blanc), le centre des archives de l’armement et du personnel civil (implanté à Châtellerault), et le centre des archives du personnel militaire (implanté à Pau). Le site web: http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/

Résistance - Conservatoire collaboratif des messages personnels
L’association des Amis de Radio-Londres s’est fixé comme objectif de maintenir vivace le souvenir du rôle essentiel joué, entre 1940 et 1944, par les services français de la BBC à Londres. Présidée par les journalistes Jean Pierre Farkas puis Jean Lanzi, l’association s’est attachée à poser, çà et là, des jalons destinés à honorer ces résistants qui, depuis Londres informaient les Français des réalités de la guerre en France et dans le reste du monde. Le site web: https://www.messages-personnels-bbc-39-45.fr/

Résistance -Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus (UNADIF) – Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (FNDIR)
La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance, F.N.D.I.R., association de personnes, créée en 1945, l’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus, U.N.A.D.I.F., groupement d’Associations, fondé en 1950, constituent un mouvement qui puise son unité dans une même source d’inspiration : la Résistance, née de l’Appel du Général de GAULLE, dès le 18 juin 1940. Le site web: http://www.unadif.fr/

Luxembourg

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 12 noms dans ce répertoire
Chemin de fer - Espace muséologique à Lasauvage
Ce musée fut inauguré le 27 juillet 2007, et retrace l’histoire des réfractaires cachés dans la galerie du Hondsbësch en 1944. Le Minett Park Fond-de-Gras est un vaste ensemble comprenant le Fond-de-Gras, l’ancienne mine à ciel ouvert « Giele Botter », l’oppidum celtique du Titelberg et le village de Lasauvage. Deux trains historiques circulent entre ces lieux. Le Train 1900 roule entre Pétange et le Fond-de-Gras, sur l’ancienne « Ligne des Minières » ouverte à partir de 1874 par la Compagnie de Chemins de Fer et Minières Prince Henri (PH). Cette ligne sert à l’époque au transport du minerai de fer exploité dans les mines avoisinantes. Le site web: http://minettpark.lu/fra

Cimetière et Monument - Friends of Patton’s 26th Infantry Division
La 26ème Division d’Infanterie des Amis de Patton – Luxembourg (FPYD-Luxembourg) est basée au Luxembourg, en Europe. Le groupe des volontaires a été fondé le 22 décembre 2004 lors d’une cérémonie de Veillée de Nuit au mémorial «Schankegriecht» près de Pratz, Luxembourg. Le site web: http://www.fpyd.org/

Cimetière et Monument - US Veterans Friends Luxembourg
Le siège social de l’USVF-L est situé dans la communauté de Contern, A 5km, du Cimetière américain. En 1992 notre association a adopté les 5,079 tombes G.I. enterré Le site web: http://www.usvf.lu/

Lien utile - C.E.B.A.
Le « Cercle d’études sur la Bataille des Ardennes » ou « Groupe d’étude sur la bataille des Ardennes » (CEBA) et ses principaux objectifs de fournir un point de contact commun et d’association à tous ceux intéressés par la bataille des Ardennes (BoB) prendre contact avec les anciens combattants la Seconde Guerre mondiale de diffuser des informations sur les aspects de la BoB qui sont apparus sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg (pour la région belge voir CRIBA) – d’organiser des réceptions officielles pour les anciens combattants de la guerre mondiale des États-Unis II et pour leur proches – prendre soin du patrimoine militaire – pour aider et soutenir les enseignants, en leur fournissant des informations objectives sur l’offensive des Ardennes afin de le transmettre aux enfants de plus en plus et les étudiants de la région – pour aider et soutenir les historiens locaux, les auteurs et tous ceux qui présentent un intérêt pour l’offensive des Ardennes – pour construire un centre de recherche sur la Bataille des Ardennes Le site web: http://ceba.lu/main/

Musée - 385th Bomb Group Memorial Museum Perlé
Ce musée présente une collection spécialisée sur l’armée de l’air américaine, notamment sur les bombardiers B-17. Des pièces d’équipement et des uniformes originaux donnent un aperçu de la vie d’un aviateur pendant la Seconde Guerre mondiale. La documentation y présentée illustre également l’histoire locale. Le site web: https://www.facebook.com/385bg/

Musée - General patton Memorial Museum
Le musée a été officiellement inauguré le 7 juillet 1995. Le musée est consacré au Général George S. Patton Jr., le commandant de la 3e armée de terre des États-Unis, dont les troupes ont libéré la ville d’Ettelbruck pour bon le 25 décembre 1944. Le site web: http://www.patton.lu/

Musée - Musée de la bataille des Ardennes à Wiltz
Le musée créé en 1970 grâce à l’initiative de plusieurs membres de l’association “Les Amis de la Féerie du Genêt Wiltz” a été inauguré le 24 janvier 1970. Le musée est consacré principalement à la terrifiante période de la Bataille des Ardennes du 16 décembre 1944 au 21 janvier 1945, jour de la libération définitive de Wiltz et jour de fête du bien vénéré St. Sébastien. Les photos y exposées visualisent aux visiteurs l’attitude héroïque de tous les concernés, militaires et civils, qui ont contribué à la libération de l’Oesling et du Grand-Duché de Luxembourg. Le premier souci des promoteurs du musée était, et est toujours, d’évoquer la peine et la misère des soldats habitants dues à la perte en vies humaines et en matériel, inéviatbles à la reconquête de la liberté. Bon nombre de photos, de documents, de tableaux, d’uniformes et de matériel de guerre qui ont été, rassemblés, sélectionnés et arrangés par les amis du musée, sont d’un intérêt particulier pour la ville de Wiltz et la région et illustrent au mieux les fléaux de la guerre. Une visite au musée fait revivre à l’observateur intéressé avant tout l’aspect horrible de la destruction de la cité de Wiltz et des localités voisines. Grâce à l’attitude courageuse des habitants de Wiltz lors de la grève du 31 août 1942 et durant toute la période de l’occupation allemande de 1940 à 1945, la ville a bien mérité le titre de “Cité Martyre”. De nos jours, le but principal du musée est de susciter par le matériel exposé l’intérêt des jeunes aux horribles événements vécus par leurs ancêtres. Conscients de leur passé et du devoir de réconciliation des parties adverses d’antan, les amis du musée invitent leurs sympathisants à les rejoindre afin de garantir un avenir paisible. Informations pratiques Contact: Syndicat d’Initiative et de Tourisme 35, rue du Château, L-9516 Wiltz Tél.: (+352) 95 74 44 E-mail: info@touristinfowiltz.lu Le site web: https://www.wiltz.lu/fr

Musée - Musée national de la Résistance à Esch-sur-Alzette
Le musée qui se situe au centre-ville d’Esch-sur-Alzette dans un édifice monumental de 1956, retrace l’histoire du Luxembourg de 1940 à 1945. Un deuxième volet traite la répression nazie et le système concentrationnaire, ainsi que le sort des Juifs du Luxembourg. Place de la Résistance L-4041 Esch-sur-Alzette Tél. / Fax : (+352) 54 84 72 GSM : (+352) 691 169 111 E-mail : Frank.schroeder@villeesch.lu Heures d’ouverture : Mardi à dimanche de 14h à 18h (fermé le lundi) Groupes sur rdv, tous les jours de la semaine à partir de 8h (gratuit) Le site web: https://musee-resistance.lu/

Musée - Musée National d’Histoire Militaire
Le « Musée national d’histoire militaire » à Diekirch en 1984, à l’origine un musée historique Diekirch qui comprend principalement les Ardennes au Luxembourg en hiver 1944-1945. L’objectif du musée est toujours basé sur la représentation historique équilibrée et objective des opérations militaires dans les Ardennes du point de vue américain, allemand et civil. 3000m² d’espace d’exposition avec des diaporamas impressionnants. Espaces d’exposition spéciaux très vastes avec une collections d’armes, des uniformes et des pièces d’équipement militaires de toute nature, les véhicules à roues et chenillés, plus de nombreux objets personnels, des photos, des documents et des cartes. Le noyau du musée constitue sans doute le diaporama détaillée de transition Sauer à Diekirch le 18 Janvier 1945 par les troupes des cinq division d’infanterie américaine. La deuxième partie est consacrée à l’évolution de l’armée luxembourgeoise. Le site web: http://www.mnhm.net/

Musée - Musée régional des Enrôlés de force à Dudelange
Le Musée régional des Enrôlés de force fut inauguré le 21 octobre 2004 et possède des collections d’équipement militaire, d’objets d’époque, ainsi que des documentations, des photographies et des films-documentaires. Le site web: http://www.dudelange.lu/fr/Pages/accueil.aspx

Résistance - Fédération des Victimes du Nazisme, Enrôlées de force (FVNEF), de l’Amicale Albert Ungeheuer (AAU), et la Fondation du Mémorial de la Déportation.
Pendant l’occupation nazie du Grand-Duché de Luxembourg (10 mai 1940-septembre 1944), la gare de Hollerich fut l’un des principaux lieux de rassemblement et de départ des jeunes enrôlé(e)s de force dans la Wehrmacht, ainsi que de milliers de ressortissants luxembourgeois déportés à l’Est du Reich, parce que jugés politiquement indésirables. Un peu plus loin, près de la gare de marchandises, les Allemands embarquèrent une partie de la population juive du Luxembourg pour l’acheminer vers les ghettos et les camps de la mort. Aujourd’hui, l’ancienne gare de Hollerich est un lieu de mémoire en l’honneur des enrôlé(e)s de force, des déportés politiques et des Juifs victimes du nazisme. Elle est le siège de la Fédération des Victimes du Nazisme, Enrôlées de force (FVNEF), de l’Amicale Albert Ungeheuer (AAU), ainsi que de la Fondation du Mémorial de la Déportation. De plus, la gare de Hollerich héberge un espace musée-exposition documentant l’histoire du Grand-Duché de Luxembourg pendant les années de guerre. Le site web: https://www.visitluxembourg.com/fr/adresse/museum/musee-memorial-de-la-deportation

Résistance - Musée de la Guerre 1940/1945, de la Résistance et de la Grève Générale de 1942 à Schifflange
Le Musée de la Résistance de Schifflange fut inauguré en 1992. Il est géré par la section locale des Enrôlés de Force et par la Ligue Luxembourgeoise des Prisonniers et Déportés Politiques (LPPD). Les documents exposés retracent l’Enrôlement forcé, la Résistance et la Grève de 1942. BP 11 L-3801 Schifflange Tél. : (+352) 54 50 61-1 (centrale de la commune) Fax : (+352) 54 50 61-311 E-mail : secretariat@schifflange.lu Le site web: http://www.schifflange.lu/

Pays-Bas

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Généalogie - Oorlogsgraven
La fondation ‘Oorlogsgraven’ dispose d’un registre online qui contient environ 180.000 noms. Ce sont surtout des Néerlandais. Certains d’entre eux sont enterrés en Belgique. Tu peux chercher sur le nom de la victime ou sur le nom du cimetière. Le site web: https://oorlogsgravenstichting.nl/

Royaume-Uni

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 3 noms dans ce répertoire
Cimetière et Monument - Cimetière WW1
Cimetière WW1 Le site est en ligne depuis Janvier 2005, avec plus de 4 millions de visiteurs. Nous avons maintenant un site distinct pour la Seconde Guerre mondiale qui comprend cimetières et monuments commémoratifs au Royaume-Uni. Nous tenons à remercier l’aide de la Commonwealth War Graves Commission en nous accordant l’autorisation d’utiliser de temps en temps une partie de leur texte et des images. Nous sommes parfois sollicités par les visiteurs de notre site qui souhaitent soutenir notre travail. Si vous souhaitez apporter une contribution, vous pouvez utiliser notre compte PayPal ci – dessous. Merci pour votre soutien. Le site web: https://www.ww1cemeteries.com/

Cimetière et Monument - Commonwealth War Graves Commission
La Commission des sépultures de guerre du Commonwealth (CWGC) rend hommage aux 1,7 millions d’hommes et les femmes des forces du Commonwealth qui sont morts dans la Première et Seconde Guerres mondiales, et assure qu’ils ne seront jamais oubliés. Notre travail commémore la guerre mort, de la construction et l’entretien de nos cimetières et des monuments commémoratifs à 23.000 endroits dans plus de 150 pays et territoires à la préservation de nos nombreux documents et archives. Nos valeurs et objectifs, définis en 1917, sont aussi pertinentes aujourd’hui qu’elles l’étaient il y a 100 ans. Les principes de la Commission sont les suivants: Chacun des morts doit être commémoré par son nom sur la pierre tombale ou monument commémoratif Pierres tombales et monuments doivent être permanents Les pierres tombales doivent être uniformes Il devrait y avoir aucune distinction à cause de rang militaire, la race ou de croyance Depuis notre création , par charte royale , nous avons construit 2500 cimetières de guerre et des parcelles, érigé pierres tombales sur les tombes et où les restes sont manquants, inscrits les noms des morts sur les monuments commémoratifs permanents. Plus d’un million inhumations sont maintenant commémoré sur des sites militaires et civils dans plus de 150 pays et territoires. Le site web: https://www.cwgc.org/

Site web - Medals of the World
Voici une collection d’images de médailles du monde entier. J’espère que vous les apprécierez – certains seront familiers, certains que vous n’aurez jamais vu auparavant. J’ai essayé de le rendre aussi complet que possible par conséquent, je vais énumérer une médaille bien que je n’en ai pas une image et j’accepte tous les commentaires et corrections, surtout si vous avez une image. Collection d’images par Megan C. Robertson e-mail: megan@medals.org.uk Le site web: http://www.medals.org.uk

Suède

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Généalogie - Bibliotheque Université
En 1945, environ 20 000 survivants des camps de concentration nazis ont été évacués vers la Suède. Leurs expériences ont été documentées par un groupe de travail appelé »L’Institut de recherche polonais à Lund«. Le site web: http://www.ub.lu.se/witnessing-genocide

Suisse

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Chemin de fer - Musée Blonay-Chamby
La collection de près 80 véhicules ferroviaires à voie métrique construits entre 1870 et 1940 est reconnue comme l’une des plus complètes et représentatives d’Europe. Les cheminots du Blonay-Chamby, tous bénévoles, vous accueillent avec le même plaisir depuis 1968. Dans nos trains historiques, les bancs sont en général en bois, les fenêtres s’ouvrent. Les bruits et odeurs typiques du chemin de fer d’autrefois rappellent les voyages de la Belle Epoque. Le convoi s’élève au-dessus de Blonay, franchit un viaduc, traverse un tunnel, puis la vue s’ouvre sur le Lac Léman. Depuis Chamby, le train rebrousse vers notre Musée où vous découvrirez notre collection abritée dans deux halles d’exposition ainsi que notre restaurant. Bonne balade sur nos trains?! Case postale 366 CH-1001 Lausanne info@blonay-chamby.ch La source: http://blonay-chamby.ch/

Turquie

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 1 noms dans ce répertoire
Site web - Turkey War
Dans la Première Guerre mondiale, l’un des conflits les plus destructeurs de l’histoire moderne, les hommes de l’armée ottomane a combattu sur trois continents, non seulement pour le Sultan ou pour l’Empire, mais pour sauver et protéger leur patrie. Les soldats et les civils, hommes et femmes, jeunes et vieux, toute la population sans distinction de race et de l’ethnicité … Ils ont non seulement résisté à l’ occupation, mais aussi travaillé ensemble pour construire une nouvelle nation sur les cendres d’un empire effondré. Ils étaient plus courageux génération de la Turquie, ce qui est leur histoire … Le site web: http://www.turkeyswar.com/