Les sciences occultes du IIIe Reich

Depuis la chute du IIIème Reich d’Hitler, les fantasmes autour des armes secrètes des Nazis vont bon train. Parmi elles, citons les missiles balistiques de l’époque, les V1 et V2, les chars d’assaut Maus E100, les Armes Fantastiques destinées à gagner la guerre ou encore des recherches sur la télépathie pour tenter de rentrer en contact avec des civilisations perdues ou des extraterrestres. De plus, le choix de la croix gammée, la Swastika, montre bien la place importante de l’ésotérisme, du mystique et des sciences occultes pour Hitler.

Pas étonnant de voir fleurir diverses doctrines en Allemagne mélangeant l’aryanisme à d’autres doctrines ésotériques. Car le nazisme n’est pas une simple idéologie politique : c’est une vision du monde. C’est pourquoi Adolf Hitler puisera dans plusieurs mythes raciaux et occultes pour apporter une signification religieuse à sa personnalité et à sa doctrine. Plusieurs sociétés secrètes aideront à diffuser ces thèses (la société de Thulé, du Vril, la théorie de la Terre Creuse…

Intéressons-nous à l’Ahnenerbe, que l’on peut traduire par l' »Héritage Ancestral », lancé par Himmler en juillet 1935 puis intégré aux SS à partir de janvier 1939. Cette « Société pour la Recherche et Enseignement sur l’Héritage Ancestral » était un institut de recherches pour valider les théories nazies sur la supériorité de la race aryenne.