Verhaeren Emile

« On a parlé de vous, tristement, tous les jours, et puis un soir de juin, on parla d’autre chose »