News - Résistance

L’abbé Paul Désirant Résistant inébranlable

Par , le dans Résistance - Aucun commentaire
L’abbé Paul Désirant Résistant inébranlable


Dans un monde où la citoyenneté est plus nécessaire que jamais, ce livre de 124 pages au format 155x230mm avec de nombreuses illustrations d’époque dont plusieurs en couleurs, nous rappelle l’importance des valeurs de l’engagement face au repli sur soi.

Comment un homme apparemment ordinaire devient-il un être d’exception ? Pourquoi, des décennies plus tard, un tel homme a-t-il encore valeur d’exemple ? La réponse à ces questions essentielles apparaît au fil des pages d’une enquête serrée qui retrace le parcours de Paul Désirant et décrit son engagement. Nous le suivons dans sa formation scolaire , son cursus religieux, son ordination sacerdotale et ses affectations paroissiales et nous découvrons ainsi peu à peu, sa personnalité. C’est à Devantave (Commune de Rendeux), petit village d’Ardenne, que tout se déclenche quand éclate la Seconde Guerre Mondiale.

Dès la première heure, le curé discret et dévoué devient un membre très actif de plusieurs réseaux de Résistance, jusqu’à ce que l’étau se resserre et l’emprisonne. Condamné à mort par l’occupant, il marche au poteau d’exécution en chantant le Te Deum.

Le livre de Maurice Petit est unique dans la littérature de La Résistance. Il nous dévoile une biographie accessible à tous, et par de courts chapitres thématiques, il conduit à la réflexion citoyenne. Paul Désirant n’est pas un cas isolé mais un des maillons d’une action consciente de plusieurs groupes de Résistants qui agissent dans l’ombre et sont étroitement unis par les valeurs patriotiques. Il nous indique la voie à suivre pour devenir des citoyens vigilants responsables : c’est la réponse aux demandes de nos jeunes confrontés aux problèmes actuels.

Et comment le deviendraient-ils si nous ne les informions pas de nos Résistants ? C’est le but poursuivi par la section de Luxembourg et Namur de la Royale Union des Services de Renseignement et d’Action qui a financé ce livre et s’est associée à l’Administration communale de Rendeux pour l’éditer.

Le livre est disponible chez :
RUSRA LUXNAM,
rue Pré à la Fontaine 17,
5100 Wépion.

Il peut être commandé en réglant le prix de 15 € à majorer de 5 € pour les frais d’emballage et d’envoi postal sur le compte RUSRA LUXNAM Namur - IBAN BE52 0011 4088 5809 BIC GEBABEBB, sans oublier d’indiquer l’adresse d’expédition souhaitée. Des conditions spéciales sont consenties aux élèves des classes terminales des établissements scolaires (sur réservation).
Dépôt légal : D/2016/13178/1 ISBN : 978-2-9601371-1-8

« Mon grand-père était dans la résistance, mais je ne sais pas exactement ce qu’il a fait »

Par , le dans Résistance - Aucun commentaire
« Mon grand-père était dans la résistance, mais je ne sais pas exactement ce qu’il a fait »
Combien de fois n’entendons-nous pas, pour l’une ou l’autre personne, cette constatation teintée de regret ? Comment y remédier ?

La résistance à l’occupant lors de la Deuxième Guerre mondiale s’est manifestée de plusieurs manières, par exemple la résistance armée, la presse clandestine, les filières d’évasion ou encore les services de renseignement.

C’est à propos de cette dernière catégorie que Maurice Petit, à la suite de son livre « L’Abbé Paul Désirant Résistant inébranlable » paru en 2016, a entrepris un projet de recherche historique sur les résistants qui ont été officiellement reconnus, après la guerre, comme agents de renseignement et d’action (ARA) et cela pour les communes de Hotton, La Roche-en-Ardenne, Marche-en-Famenne et Rendeux.

Le but du travail est de reconstituer le parcours de chacun des ARA de ces communes afin d’en pérenniser la mémoire comme source de réflexion pour l’avenir.

Pour les quatre communes concernées, plus de 110 résistants ont été reconnus ARA, ce qui constitue un nombre particulièrement élevé, en comparaison de la moyenne nationale.

Les réseaux auxquels ils appartenaient sont les suivants : Antoine, Bayard, Benoit, Boucle, Cato, Clarence, Comète, Cone, Conjugal, Evasion, Groupe G, Luc-Marc, Mill, PCC/PCB, Stockmans, Tégal, Tempo et Zéro.

La recherche se fait dans plusieurs dépôts d’archives. Cependant, pour donner une consistance plus humaine au récit, un appel à témoignages est lancé ici pour recueillir des souvenirs, des photos ou des documents relatifs à cette bonne centaine de résistants. Dans la double limite indiquée : le résistant a été reconnu agent de renseignement et d’action et a été actif dans une des quatre communes.

Toute personne qui souhaite apporter ainsi sa contribution à ce travail de mémoire est invitée à prendre contact avec le chercheur à l’adresse suivante : ara4communes@gmail.com