Liens Web - Résistance - Lien web & Musée

Le Monument national à la résistance

Informations sur le lien
Nombre de visites : 19
Catégorie : Résistance - Lien web & Musée
Aucun commentaire
0 Note
Habituellement, les monuments commémoratifs à caractère national sont édifiés dans la capitale d’un pays. Contrairement à cet usage, c’est à Liège qu’est installé le monument national à la résistance, les différents mouvements ayant considéré que la Cité Ardente avait été durant le conflit un des centres les plus importants de l’opposition à l’occupation nazie.

Description

Œuvre de l'architecte Paul Etienne et du sculpteur Louis Dupont, le monument a été inauguré le 8 mai 1955

A l’entrée, deux groupes de sculptures monumentales symbolisent la résistance armée (un groupe de deux hommes dont l’un tient une mitraillette et l’autre dissimule son arme sous son manteau) et la résistance intellectuelle (un homme et une femme).

En contrebas de l’escalier une esplanade accueille en son centre une urne reliquaire en bronze contenant les cendres de résistants inconnus néerlandophones recueillies au camp de Flossenburg. Les armes des neuf provinces belges de l’époque sont gravées dans le socle de pierre.

Outre les armoiries et la devise belges, plusieurs formes de résistance sont symbolisées sur le pourtour du reliquaire : la presse clandestine (un flambeau), le renseignement (une femme portant un message codé en morse) et la résistance armée (un résistant en arme tandis qu’un autre prépare un sabotage avec à l’arrière-plan un aviateur allié abattu suspendu à son parachute).

A l’une des extrémités de l’esplanade, on aperçoit une stèle identique à celle de L’Enclos des fusillés de la Citadelle avec un relief en bronze représentant un résistant armé, similaire à celui figurant sur un timbre commémoratif émis en 1948.